Un groupe d'usagers

Pourquoi un groupe d'usagers ?

L’organisation des transports urbains est une compétence du SMTD. Les décisions se prennent au sein du comité syndical qui réunit les représentants des différentes collectivités territoriales qui le compose, c’est-à-dire les élus. Nous savons bien qu’en France s’est créé un climat politique où aujourd’hui les citoyens n’ont plus confiance en leurs représentants et qu’un fossé s’est creusé.

En 2002, lors de la création de la CAD, le SMTD a changé ses statuts pour intégrer les communes de l’Arleusis. C’est à partir de ce moment que les problèmes, que l’on connait aujourd’hui dans les transports du Douaisis, ont commencé. Avant cette date, le STCD (Syndicat des transports du Douaisis, anciennement SMTD) gérait les transports via une Délégation de Service Public (DSP). Le SMTD a voulu supprimer cette DSP pour gérer les transports en Régie directe. Or, il a été omis de créer une société publique gérant la société de transport du réseau EVEOLE, d’où des problèmes internes à l’entreprise, les élus se mêlant directement de l’organisation du travail du transporteur, ce équivaut à dire que les élus n’avaient plus un rôle de preneur de décision pour les communes, mais plutôt un rôle de chef d’entreprise. La loi ne permet pas cette gestion directe pour éviter ce genre de problèmes, qui a contribué à creuser le fossé entre les élus et les citoyens. La preuve avec les décisions de créer un TCSP, le choix du véhicule, le choix des couleurs, le changement du réseau… Malgré une procédure de publication d’enquête publique, que je pense légale, et mis à part les « café tram », il n’y a pas eu assez de rapprochement entre les élus et les citoyens.

Lorsque vous avez un souci, le lien que vous avez avec les autorités est le numéro de téléphone affiché aux arrêts et dans les véhicules, ce qui vous relie à une hôtesse de la place de Gaulle. Vous avez aussi la possibilité de communiquer avec le conducteur. Mais l’information est-elle bien remontée jusqu’au SMTD ? Pour y arriver, le message doit passer à travers plusieurs services. De ce fait, les usagers sont lassés et se sentent oubliés et impuissant, de ce fait, nous arrêtons de nous plaindre à la société, mais gardons notre colère en nous.

Le fait de se rassembler montre une certaine force et une volonté de revendiquer. Un groupe attire aussi plus l’attention, ce qui aise la communication.

Le président

Depuis mon adolescence j'apprenais le fonctionnement des transports du Douaisis. Ma curiosité m'a poussée à connaitre l'itinéraire d'une ligne, puis une autre, et encore une autre, pour au final connaitre le réseau.

Ensuite, savoir pourquoi il y a autant de véhicules sur une ligne de bus, comment font les conducteurs pour rouler sur ces lignes, pourquoi un jour sur la ligne 1 et le lendemain sur la ligne 2bis ? Autant de questions qui cherchaient à avoir des réponses en ce qui concerne l’organisation des transports.

 

Devenu passionné des transports du Douaisis, j’ai suivi des formations pour en développer les connaissances. Après un Bac pro « Exploitation des transports », je suis allé ensuite à l’Ecole Nationale Supérieur du Transport de Voyageurs où j’ai obtenu mon diplôme de Technicien Supérieur en Transport de Personnes.

La vie personnelle et professionnel m’ont fait voyager entre mon nord natal et la région parisienne. Lorsque je vivais en région parisienne, je suivais l’actualité des transports du Douaisis, des amis m’appelaient même pour avoir des renseignements sur leurs trajets plutôt que d’appeler EVEOLE. Lorsqu’un jour on me propose de devenir candidat suppléant aux élections législatives, j’ai accepté pour améliorer la mobilité des Douaisiens. Cette année-là, je tenais déjà le même discours :

"La France va mal ! Nous n'avons plus confiance en nos élus ! Qui d'autres que des citoyens pour représenter des citoyens ? Aujourd'hui, les politiciens se sont embourbés dans une bulle politique et ont creusé un fossé entre eux et les français ! 

Le Douaisis sort d'une période difficile de travaux, la gare de triage de Somain connait une période néfaste.

C'est un ensemble de ces choses et d'autres encore qui m'a donné l'envi de devenir acteur dans l'organisation des transports dans le Douaisis.

Nous sentant, comme tant d'autres, oublié de nos représentants politiques, nous nous sommes rassemblé, en tant que citoyens, pour prendre part et défendre notre mobilité."

 

Et nous voilà aujourd'hui, en 2014 avec la création du Groupe des Usagers des Transports du Douaisis. Et je remercie toutes les personnes qui suivent de pret et travaillent pour améliorer notre mobilité.

L'association a fait son assemblée constitutive le 3 Septembre et a élie son bureau et son Conseil d'Administration avec des personnes de différentes pensées et couvrant au mieux le territoire du Douaisis.

Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n'hésitez pas à écrire au GUTD via la page "contact" ou directement à l'adresse mail suivante : gutd59@gmail.com. Vous avez aussi la possibilité de me croiser sur le réseau. Un groupe, une page et un profil Facebook sont aussi mis à votre dispositions.

"Soyons maître de notre mobilité"

L'équipe

Le GUTD est constitué d'un bureau comprenant 4 personnes (Président, trésorière, secrétaire et secrétaire adjointe) et d'un comité d'administration (8 personnes).

L'équipe est ventilé sur le territoire du Douaisis : Douai, Sin le Noble, Lambres lez Douai, Aniche, Lewarde.

Nous assistons aux Comités Syndicaux du SMTD pour pouvoir suivre les décisions de nos élus. Nous nous concertons pour prendre les décisions à prendre !

Pour adhérer à l'association cliquez sur le lien.

×